Les tapas
omnivore

Les Tapas

Existe-t-il habitude plus typiquement espagnole que celle qui consiste à se réfugier à l’ombre avec un apéritif pour grignoter quelques tapas appétissantes ? Selon la légende, les tapas étaient à l’origine des tranches de pain ou de jambon que l’on utilisait pour couvrir les verres et les protéger des mouches – “tapas” serait dérivé du verbe tapar, qui signifie “couvrir”.

De nos jours, les tapas sont au cœur de la tradition gastronomique espagnole. Elles sont servies dans les bars à tapas sous forme de bouchées ou de petits morceaux de pain garnis de morcilla, de piquillos, de pâté ou de charcuterie agrémentée de câpres.

Mais les tapas ne se limitent pas à cela. Ces petits amuse-bouches ont grandement évolué depuis leurs débuts plutôt modestes, et ils s’imposent désormais dans le monde de la haute gastronomie. Résolument espagnoles grâce aux herbes, les assaisonnements et les ingrédients qui les composent, les tapas ont aujourd’hui gagné en raffinement et en sophistication, sans avoir rien sacrifié à la convivialité.

Le monde entier s’est mis à l’heure des tapas. Cette vague d’engouement a engendré la naissance de styles nouveaux. En effet, il n’est rien de plus facile que de donner naissance à de nouvelles recettes : n’importe quel plat peut être adapté sous forme de petites portions. Vous trouverez dans les prochaines recettes de nombreux exemples de ce type, comme la ballottine de lapin aux haricots blancs ou encore les cailles épicées à la grenade.

Le principe du partage de la nourriture est à l’origine de la création d’une extraordinaire variété de tapas, préparation que l’on pose au milieu de la table et autour desquelles les convives peuvent s’asseoir, boire et discuter, tout en se servant à leur guise.

L’agneau rôti et sa salade de grenade ou encore le porc rôti au fenouil et aux haricots blancs se prêtent bien à ce genre de pratique. Il n’y a rien de plus convivial que de picorer ces viandes délicieusement tendres, en bonne compagnie, avec un verre d’excellent vin. Un autre style se développe de nos jours, qui tend à la constitution de grands assortiments de préparations différentes. À l’examen, on se rend compte que ces plats se prêtent au partage, notamment le faux-filet aux piquillos accompagné de frites de polenta ou encore le poulet rôti sur un lit de gnocchis à la truffe. Il est incontestablement plus amusant de pouvoir goûter à plusieurs plats, en petites quantités, que d’avoir devant soi un plat unique, même s’il est plus consistant.

Pour résumer, les tapas incarnent l’esprit de partage. Elles ne se cantonnent pas à un genre culinaire et permettent de rassembler, d’organiser la vie sociale en donnant l’occasion de siroter un verre de vin, de discuter et d’apprécier ensemble un moment spécial. Je vous souhaite un bon voyage dans le vaste monde des tapas !

Merci de partager mon article
Pin Share

Laisser un commentaire