Quelques définitions importantes
le véganisme

Quelques définitions importantes

Certains d’entre vous auront déjà entendu ces mots. Par contre, c’est du vocabulaire qui est relativement nouveau ou pas tout à fait bien compris pour la plupart des gens, alors je vais donner la définition de quelques mots courants et importants dans le monde du véganisme.

Végétarien :

Se dit d’une personne qui ne mange aucune chair. Ceci signifie que l’animal doit être tué, ce qui inclut donc les poissons et les fruits de mer. Certaines personnes, de nos jours, se disent végétariennes même si elles mangent du poisson et des fruits de mer, ce qui devrait, techniquement, être faux (je l’ai fait moi-même, alors aucun jugement !). Réellement, un végétarien devrait se limiter aux plantes, aux œufs, aux produits laitiers et au miel. Tous les dérivés de la viande, comme les bouillons et les extraits de la chair elle-même (par exemple, la pâte de crevettes), sont compris dans le groupe de la chair animale et donc, les végétariens n’en mangent pas.

Cette définition, par contre, n’est pas universelle partout à travers le monde. On s’en sert, entres autres, aux Canada et aux États-Unis, mais c’est un mot qui a changé de définition, au fil des années, dans ces pays. Ailleurs, ce terme sert aussi pour décrire les personnes qui ne mangent que des plantes (voir la définition du mot végétalien) et, avec le temps, les pays occidentaux ont adopté un nouveau sens avec le temps.

Végétalien :

Une personne qui ne mange que des plantes. Par contre, il ne faut pas se tromper et se mettre à penser que ces personnes cherchent seulement les aliments santé. Tout ce qui compte, c’est que la nourriture n’a aucun produit animal comme ingrédient et qu’aucun animal n’a souffert pour la produire (de préférence- c’est assez difficile de le savoir, car on ne peut pas toujours vérifier ce qui se passe sur telle ou telle ferme au Mexique ou en Chine). Alors, que mangent les végétaliens ? Tout ce qui compte dans les produits de grains et céréales, des fruits et légumes, des noix en plus de consommer ces versions végétaliennes de leurs aliments préférés : des desserts, de la nourriture de restauration rapide (surtout celles qui sont végétaliennes, mais parfois les restos comme burger king offrent des burgers végés), et ainsi de suite. Il faut dire que certains ne mangent presque aucun légume ! Ce qui compte, c’est l’origine de leur nourriture, et non la valeur nutritive. Mais, souvent, les végétaliens surveillent leur ligne et leur nutrition aussi, alors il y a un peu de tout dans ce groupe. Il ne faut pas tenir pour acquis que végétalien est synonyme de santé quasiment parfaite.

Végane :

 

Le vrai sens de ce mot est en lien avec le mode de vie au complet, et non seulement l’alimentation. Certains s’en servent encore pour décrire un régime à base de plantes. Ce sont deux choses distinctes. Alors, en plus de manger un régime entièrement à base de plantes, les véganes ont adopté un style de vie qui élimine, dans la mesure du possible, toute cruauté animale. Toutes les sphères de la vie sont incluses : le divertissement (tel que le zoo et le cirque), les produits de nettoyage et d’hygiène (tels que ceux testés sur des animaux), et les vêtements (comme le cuir, la soie, la laine et la fourrure). Plusieurs végétariens cherchent aussi à éliminer toute forme de souffrance animale de leur vie, mais il y a un plus haut taux de personnes qui ne mangent qu’un régime à base de plantes qui le font. Les végétariens, de toute manière, encouragent indirectement encore la cruauté, car ils consomment des aliments qui proviennent des animaux.

Flexitarisme :

Comme le mot le suggère, une personne qui adopte cette philosophie cherche à demeurer flexible. Chez elle, cette personne ne mange que ce qu’elle croit être éthique (comme les végétariens et les végétaliens), mais quand elle sort, elle peut parfois accepter de prendre un peu de produits animaux, surtout si elle se retrouve avec un groupe de personnes qui mangent seulement de la nourriture conventionnelle. C’est une façon de vivre qui s’avère être un peu controversée. En effet, certains (notamment les véganes) craignent que ça ne lance pas le bon message, c’est-à-dire que les animaux peuvent souffrir à temps partiel pour accommoder grand-maman qui a fait un fabuleux souper de Noël pour nous (sans toutefois tenter d’expliquer combien c’est important d’empêcher la souffrance animale). Ces mêmes activistes démontrent la vraie vie d’un végan pendant ces occasions. Ainsi, justement, c’est comme ça que l’on montre l’exemple, en plus de prouver que ce n’est pas difficile d’adopter ce type de régime alimentaire. Accepter de consommer des produits animaux une fois de temps en temps semble indiquer que c’est parfois nécessaire, ce qui n’est pas juste.

Fruitalien :

Les fruitariens ne mangent que des fruits. Certains vont dire que ce n’est pas bon pour la santé d’avaler autant de sucre. Cependant, quand on examine bien la question, les problèmes de santé surviennent quand on consomme trop de sucre raffiné. Celui qui se trouve naturellement dans les fruits est, en fait, excellent pour notre corps, et l’on devrait -selon les recherches faites par les médecins qui se spécialisent en végétalisme – recevoir 80% de nos calories quotidiennes du sucre qui provient d’un aliment entier (comme un fruit). Il nous reste alors 10% pour le gras et 10 % pour la protéine. En plus, si l’on mange d’autres types de sucre et de glucose, celui qui provient des fruits empêche (selon les recherches du Dr Michael Greger, telles qu’affichées sur son site, www.nutritionfacts.org) les hausses de taux de glycémie. Des athlètes qui se mettent à ne manger que des fruits remarquent une hausse dans leur performance. Certains vont jusqu’à dire que c’est le régime que les humains devraient consommer puisque notre système digestif est presque identique à celui des frugivores. Veuillez noter que, lorsqu’on dit “fruit”, quelques personnes incluent certains légumes, comme les concombres et les piments, car ils contiennent leur propre graine. Par contre, plusieurs fruitariens ne consomment que ce qui pousse sur un arbre (ce qui comprend les tomates et les avocats).

Crudivorisme :

Ce régime va un peu plus loin que le végétalisme. Les personnes qui l’adoptent ne mangent que des fruits et des légumes crus, en incluant des pousses de graines et légumineuses (fèves de soya, fèves de mung, quinoa, amarantes, et ainsi de suite), et des noix crues. Ceci n’est pas un régime crève-faim comme certains pourraient le croire en lisant la définition ; bien au contraire, une panoplie de recettes intéressantes et savoureuses existe. Avez-vous déjà goûté un gâteau au “fromage” cru ? Je vous suggère fortement de le faire.

 

 

Merci de partager mon article
Pin Share

Laisser un commentaire